CIVIL LINES

DESCRIPTION

Launched in 1994 by publisher Ravi Dayal, Civil Lines quickly became the home of vital new Indian writing in the English language. Initially inspired by British magazine GRANTA, its focus on high quality unpublished fiction, personal history, reportage and inquiring journalism instantly appealed to what its founding editors describe as a new generation of “intelligent literate urban Indians” who valued high quality English writing and bought fiction and non-fiction for the pleasure of reading.

Significantly the magazine sought to challenge the traditional literary model by refusing to publish to a set schedule. Instead it prioritized quality, with issues appearing only when the editors felt they had garner enough fine, unpublished writing connected with India to warrant an issue. The result has been five issues to date, all defined by their consistency, surprise, eclecticism, intelligence and originality. Largely edited by practicing writers (Rukun Advani, Ivan Hutnik, Mukul Kesavan and later Kai Friese) rather than academics and with no defined literary manifesto determining the content, Civil Lines is ultimately a testimony to power of the story to describe, illuminate and make real.

Show the Content

traduction française par Scarlett Antonio

Lancé en 1994 par l’éditeur Ravi Dayal, Civil Lines (Lignes Civiles) devint rapidement le foyer des nouveaux écrits indiens essentiels dans le langage Anglais. Initialement inspiré du magazine britannique GRANTE, son centre d’intérêts sur la fiction non publiée de haute qualité, l’histoire personnelle, le journalisme de reportage et d’enquête a tout de suite attiré ce que son fondateurs décrit comme une nouvelle génération d’ “indiens urbains intelligents et instruits” qui apprécièrent les écrits en anglais de haute qualité et apportèrent la fiction et la non-fiction pour le plaisir de la lecture.

Le magazine a considérablement recherché à défier le modèle littéraire traditionnel en refusant d’éditer un programme fixe. A la place, il mit la priorité sur la qualité avec la parution des éditions seulement lorsque les rédacteurs avaient le sentiment qu’ils avaient recueilli assez d’écrits raffinés et non édités concernant l’Inde pour en justifier l’édition. Le résultat a été cinq éditions à ce jour, toutes définies par leur consistance, leur surprise, leur éclectisme, leur intelligence et originalité. Largement édité par des écrivains exerçants plutôt que par des académiciens (Rukun Advani, Ivan Hutnik, Mukul Kesavan et plus tard Kai Friese) et avec aucun manifeste littéraire défini pour en déterminer le contenu, Civil Lines est finalement un témoignage au pouvoir de décrire, illuminer et faire passer pour vrai l’histoire. 

PEOPLE

Anita Roy, Amarish Sat-wick, Susan Visvanathan, Rosie Llewellyn-Jones, Amitava Kumar, Amit Chaudhury, Saba Naqvi Bhaumik, Nirmala Subramaniam, Sankarshan Thakur, Mishi Saran, Lauent de Gaulle

FAMILY TREE

RE/SOURCES

No comments yet.

Leave a Reply